Anglade

Ouvert au public depuis le 16 septembre 2017

6 Panneaux d'infos - plan avec interdits / autorisés
La Motte Féodale
Mur d'Image
JEP 2017 - Initiation à la pêche au lac d'Anglade - Bouchon Izonnais
JEP 2017 - Jeu de piste en famille - découverte de la faune et la flore
JEP 2017 - Circuit de promenade - Oxygène 2000 Rando
JEP 2017 - Ateliers nature pour les enfants
JEP 2017 - Métier du patrimoine - tailleur de pierre
JEP 2017 - Metier du patrimoine - menuisier charpentier

Six années de réflexion et de chantiers

Le projet du parc naturel d’Anglade date de 2009.
En 2017 tous les aménagements sont finalisés : boucle du lac de Mandron et installalation d'une signalétique adaptée au site pour l’ouverture au public qui a eu lieu le 16 septembre à l'occasion des Journées du Patrimoine.

Le secteur d’Anglade est à la fois un lieu de loisirs, avec le lac de Mandron dédié à la pêche et un espace plus naturel avec le lac de Portès. Ce dernier est un lieu très sensible.  A l’origine, il s’agit d’un lieu artificiel, puisque c’est une ancienne gravière, mais la vie s’y est installée.

Il y a plusieurs écosystèmes différents qui cohabitent là. Le fond du lac est une zone de repos pour les oiseaux, on ne peut pas s’en approcher sans les déranger. Au delà, il y a la zone Natura 2000 des palus de Saint-Loubès - Izon, avec le Glaugelas, où l’avifaune vient se nourrir.

L'aménagement tient compte de toutes ces contraintes : il y a des contraintes pour la nature qui ne peut pas s’épanouir comme elle veut et des contraintes
pour l’homme qui ne peut pas y faire n’importe quoi !

Le challenge est donc de faire cohabiter l’homme et la nature sur cet espace.
La municipalité a choisi de créer trois boucles de promenade sur le site.
- 1 boucle autour du lac de Mandron d’1km.
- 1 boucle dans le parc naturel d’1 km également.
- 1 boucle passant par les digues du Glaugelas, qui fait presque 6 km.
Le tout en préservant le secteur du lac de Portès qui est une zone tampon entre la zone Natura 2000 des palus de Saint-Loubès - Izon et la zone urbaine
d’Izon »

Rétrospective :

A l’origine, le site d’Anglade appartenait à la société Morillon Corvol, devenu Cemex, qui exploitait les gravières. Il a fallu attendre plusieurs années pour que le lieu soit rétrocédé à la mairie d’Izon.
2009-2010 : Premières études de la Cemex en collaboration avec la LPO qui démontrent que le lac de Portès a une richesse importante en terme de bio-diversité, avec de nombreux oiseaux, poissons, batraciens, etc…
2011 : La municipalité entame une réflexion sur le devenir du site, à la fois pour sa préservation, mais aussi pour permettre aux izonnais d’aller à la découverte de la bio-diversité sur leur commune.
2011 - 2014 : Les premiers travaux de réhabilitation sont fait sur le pourtour du lac, tant par la Cemex que par les services municipaux.
2014 : Démentèlement du site par la Cemex.
2015 : Rétrocession du site par la Cemex à la commune.
2016 : La municipalité intègre au projet, le lac de Mandron, situé entre lac de Portès et la départementale. Mandron est un lac de pèche loué par la commune au comité d’entreprise d’une société bordelaise.
2017 : Nouveaux aménagements autour du lac de Mandron.

Envoyer à un ami Imprimer cette page